Le 13ème art: le nouveau théâtre de la rive gauche à Paris

Juste pour rire ouvre un nouveau théâtre à Paris: le 13ème art au coeur du Centre commercial Italie 2, place d’Italie. C’est la première ouverture à Paris d’un théâtre de cette envergure en 80 ans, depuis l’inauguration du Théâtre National de Chaillot. Le 13ème Art s’installe dans le centre commercial de la place d’Italie sur l’emplacement de l’ancien cinéma Gaumont fermé en 2006. Il devient le plus grand théâtre privé parisien, avec deux salles, un restaurant, un studio de télé. C’est la société québécoise « Juste pour Rire » qui en le propriétaire.

 

Pendant 10 ans, depuis le départ du cinéma Gaumont, les riverains du 13ème arrondissement se sont battus pour conserver dans le centre commercial un lieu culturel. Ils ont refusé que des commerces ne s’y installent. Et c’est le québécois, Gilbert Rozon, le producteur de Florence Foresti, le fondateur du festival Juste pour rire qui emporté le morceau. Il souhaite faire du 13ème art, un lieu de divertissement décloisonné.

Le 13ème Art ouvre alors qu’il y a déjà 200 théâtres à Paris, que beaucoup souffrent de la crise. Les québécois ont investi en connaissance de cause. Pour limiter les risques, la programmation changera régulièrement. Ce sera un savant dose de cirque, de one man show, de théâtre et de danse.

Fondé en 1983 à Montréal, par Gilbert Rozon, le groupe Jute pour rire s’est d’abord imposé comme le premier groupe mondial de l’humour et de la comédie. Aujourd’hui Juste pour rire possède des filiales aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Australie et désormais en France, un théâtre dirigé par Olivier Peyronnaud.

Le 13ème art se veut un lieu de vie décalé et étonnant, dans un quartier en pleine mutation, dans un centre commercial innovant. Il possédera deux salles de spectacle, un studio d’enregistrement, des espaces d’expositions, un studio d’échauffement, un café restaurant…

Cette saison on pourra y voir des spectacles familiaux et populaires comme le Slava’s Snowshow pour les fêtes, le Cirque Eloize avec Cirkopolis en octobre, Raoul de James Thierrée en février 2018, mais aussi du théâtre contemporain avec La Cantatrice Chauve dans la mise en scène de Pierre Pradinas avec Romane Bohringer du mardi 14 novembre au dimanche 10 décembre 2017.

Stéphane CAPRON – www.sceneweb.fr

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *