De Pékin à Lampedusa, l’histoire de Samia Yusuf

Samia Yuzuf Omar est née en 1991, l’année où la guerre civile a éclaté en Somalie, après la chute du président Siad Barre. En 2007, l’adolescente, âgée de 16 ans, doit arrêter sa scolarité à la mort de son père, tué en pleine rue de Mogadiscio. À la suite de ce drame, la jeune fille trouve refuge dans l’athlétisme.

Au prix d’énormes sacrifices, elle réussit à intégrer l’équipe d’athlétisme qui représentera la Somalie aux Jeux Olympiques de Pékin. Aux éliminatoires du 200 mètres, elle terminera loin derrière les championnes. Mais pour elle, c’est une victoire. Oubliée méprisée par les autorités dans son pays qui l’empêchent de s’entraîner, elle décide de fuir et de tenter « le grand voyage » vers l’Europe. Son rêve : participer aux Jeux Olympiques de Londres de 2012.

Elle n’atteindra jamais les côtes italiennes. Elle meurt en 2012 dans un canot pneumatique en Méditerranée.

Seule en scène, l’actrice Malyka R. Johany fait vivre de manière poignante l’histoire de Samia Yusuf Omar et nous invite à la réflexion et au débat.

De Pékin à Lampedusa
L’histoire de Samia Yusuf écrit et mis en scène par Gilbert Ponté
Avec Malyka R. Johany.
Durée du spectacle 1h10

Théâtre de l’Essaïon
Du 28 août 2017 au 9 janvier 2018, Le lundi & le mardi à 19h45.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *