Le Festival de Villerville 2017

La quatrième édition d’Un Festival à Villerville se déroulera dans divers lieux du village à l’issue d’une résidence de quelques semaines de jeunes artistes professionnels. Membres de compagnies reconnues sur les scènes nationales, ils sont pour la plupart issus de grandes écoles d’art.

Érigée dès sa conception comme principe fondateur « l’alliance d’une haute exigence artistique et d’un ancrage territorial authentique » reste plus que jamais la motivation de l’ensemble des protagonistes de cette aventure et l’objectif affiché des nouveaux arrivants. Prendre le temps de s’inscrire durablement dans un territoire, travailler en proximité avec le village, croiser les regards de ses habitants avec celui des artistes sur certains thèmes abordés dans les spectacles, vivre le temps du festival comme un moment d’échange avec les spectateurs et les observateurs venus d’ailleurs, c’est, nous semble-t-il, une manière de rendre le « spectacle vivant » encore plus vivant.

UN FESTIVAL A VILLERVILLE 2017
31 août – 3 septembre

THÉÂTRE
SUMPÓSION (BANQUET)
Conception : Nicolas Zlatoff
Banquet-Spectacle de la pensée d’après Platon. Une proposition de Massimo Furlan et Claire de Ribeaupierre
Musique : Sylvain Ferlay, Louis Dulac
Participants-penseurs : Pauline Bertani (comédienne), Alexis Anne-Braun (comédien, Maître de Conférence en Philosophie), Fabrice Henry (comédien)

RÊVE D’UN HOMME RIDICULE
de Fiodor Dostoïevski
Mise en scène et jeu : Lionel Gonzalez

FÉERIE
Conception et mise en scène : Youssouf Abi-Ayad et Mathilde Carreau
Jeu : Youssouf Abi-Ayad, Mathilde Carreau, Bérénice Hagmeyer, Agathe Herry, David Hess, Emma Liégeois, Mathilde-Edith Mennetrier, Auréliane Pazzaglia, Léa Perron
Une proposition du Jeune Théâtre National (JTN)

TERTULLIEN
Écriture et interprétation : Hervé Briaux
d’après le traité de Tertullien « Les spectacles » (De Spectaculis)
Mise en scène :Patrick Pineau
Création musicale : Nicolas Daussy
Remerciements à Daniel Loayza

MERCI LA NUIT
Mise en scène : Raphael Defour
Jeu : Cécilia Steiner, Bérengère Sigoure, Lisa Torres, Pauline Laurendeau et Clara Lespine
Lumière et scénographie : Suzanne Pécherait

UNE POÉTIQUE NOMMÉE RELATION
(titre provisoire)
Conception et Mise en scène : Roberto Jean
d’après la pensée d’Edouard Glissant
Une proposition du Jeune Théâtre National (JTN)

PROTAGORAS ou la Vertu comme Art
Conception et Mise en scène : Yves Beauget
Jeu : Agnès Adam, Cédric Jonchière, Yves Beauget, Stéphane Poliakov

POIL À GRATTER
Texte : Adeline Piketty
Mise en scène : Laurence Campet
Jeu : Adeline Piketty

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *