Héritages de Bernard Friot par Lou Broquin

heritages

Un couple. Lui, Clément, 32 ans. Elle, Leïla, 31 ans.
Ils ne semblent pas prêts pour l’instant à avoir un enfant. Et pourtant un soir, elle découvre un jeu sur sa tablette : Parents-life. Il faut créé son enfant idéal puis s’en occuper pour atteindre 500 points.

Ensemble ils remplissent le formulaire, définissent les traits physiques, le caractère, le prénom… Et individuellement transmettent à cet enfant quelque chose d’eux, un souvenir, une image, une musique… Puis un vœu pour son avenir. L’écran s’éteint, le jeu peut commencer.

Aucun d’eux ne soupçonne ce qui les attend. Quelques secondes plus tard on sonne à la porte. C’est madame Locatelli, la voisine, qui ramène Térouan. Térouan c’est bien le prénom qu’ils ont choisi et le petit garçon de 8 ans qui se tient devant eux les appelle Papa et Maman.

Ça y est, le jeu a commencé.

Térouan va se révéler être leur fils non pas parce qu’il a tout ce qu’ils ont voulu pour lui, mais parce qu’il porte leurs histoires, leurs secrets et leurs héritages. Dossier de presse.

Héritages
Texte :
Bernard Friot
Conception / Mise en scène / Scénographie :
Lou Broquin
Avec :
Nathalie Hauwelle, Julien Le Cuziat et Emilie Broquin
Création lumière et régie :
Guillaume Herrmann
Musique originale :
Christophe Ruetsch
Collaboration artistique :
Odile Brisset
Décor / Marionnettes / Accessoires :
Michel Broquin, Pierre-Adrien Lecerf et Fanny Journaut
Costumes :
Sohuta
Co-production : TNT / Théâtre national de Toulouse, Festival Mondial des théâtres de marionnettes de Charleville-Mézières, Odyssud / Blagnac
Soutiens et accueil en résidence : Théâtre de l’Usine – Scène Conventionnée Théâtre et Théâtre Musical Figeac / Saint-Céré, Services Culturels Grand Figeac, Odyssud / Blagnac
Avec l’aide de : l’Adami, la réserve parlementaire de Catherine Lemorton, l’Atelier REC
En cours : DRAC, la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, Conseil départemental de Haute Garonne, Mairie de Toulouse

TNT / Théâtre national de Toulouse
Du 29 mars au 1 avril 2017

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *