Le malaise amoureux n’a pas d’âge…

Thomas Piasecki adapte le roman jeunesse d’Arnaud Cathrine, Je suis la honte de la famille. Un voyage dans l’enfance de Martin, devenu adulte, et obstinément célibataire. Dans le Off à Présence Pasteur.

Ce qui lie les univers d’Arnaud Cathrine et de Thomas Piasecki, c’est la poésie toute simple ; les mots pour l’auteur, les images pour le metteur en scène. La pièce est un voyage acidulé dans la tête d’un adulte qui ne parvient pas à se détacher de l’enfance. Martin est la honte de la famille. A l’aube de ses 30 ans, il se souvient de ses 10 ans. Il pensait être différent parce qu’il était célibataire.

Christophe Carassou, acteur et musicien se glisse dans la peau de Martin avec l’agilité d’un jeune homme qui n’a pas envie de grandir. Il pianote sur son clavier, bondit sur les bancs d’écolier, regarde au loin la mer se retirer. Les images vidéo réalisées par Jérémie Bernaert (qui est aussi le vidéaste de Julien Gosselin) invitent à l’errance. On est à la fois face à Mer du Nord (le pays de Thomas Piasecki) et face aux côtes normandes (le pays d’Arnaud Cathrine).

Thomas Piasecki réussit un spectacle jeune public lumineux. On traverse allégrement la galerie de portraits de cette famille à travers des scènes qui sont de petites bulles animées scintillantes et colorées.

Stéphane CAPRON – www.sceneweb.fr

Je suis la honte de la famille
De Arnaud Cathrine (éd. L’École des Loisirs)
Adaptation, mise en scène Thomas Piasecki
Jeu Christophe Carassou
Vidéo Jérémie Bernaert
Lumière Manuel Bertrand
Musique Maxence Vandevelde et Martin Hennart
Visuel Kylab
Production Spoutnik Theater cie, coproduction La Ville de Grenay, avec le soutien du ministère de la culture et de la communication / DRAC Nord – Pas-de-Calais, Picardie, la Région Les Hauts-de-France, le conseil Général du Pas-de-Calais, la ville de Lille. Résidences de création : le Grand Bleu-Lille, Centre Culturel Ronny Coutteure de Grenay, La Comédie de Béthune.
Durée 1h

Off 2017
Présence Pasteur
Jusqu’au 30 juillet à 16h10
Sauf le 26/07

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *