La Belle Scène Saint-Denis dans le Off à Avignon

Depuis trois ans, le Théâtre Louis Aragon de Tremblay en-France et le Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis
programment, avec le soutien du Département, des artistes – chorégraphes, metteurs en scène et interprètes –, dans le jardin ombragé de la Parenthèse.

Pendant deux semaines, en plein coeur du festival d’Avignon, la Seine-Saint-Denis prend ses quartiers d’été.
De Tremblay-en-France, c’est dans un engagement authentique et palpable à prendre l’Autre en considération que se sont investies les cinq équipes artistiques accueillies en résidence. À travers le CARE de Mélanie Perrier, c’est l’Autre dans tout son poids et sa vulnérabilité, qui dialogue avec les prises de corps de Ruines de Sylvère Lamotte ou avec le regard empathique de Sandrine Lescourant sur l’être humain. C’est aussi la rencontre, la découverte, dans l’expérience du plateau, que traversent Heddy avec Mickaël Phelippeau, ou Satchie Noro avec sa propre fille dans mA. La danse déploie ici autant d’outils, de rapports au corps, que d’écritures cousues à même la peau des interprètes, pour mieux montrer sa sensibilité au monde, tout aussi bienveillante que dérangeante.

De Saint-Denis, ce sont trois propositions théâtrales portées par le TGP avec des artistes qui sont chers à cette
maison, fidèles de longue date pour certains, nouveaux compagnons pour d’autres. Étienne Minoungou, découvert la saison dernière dans le percutant M’appelle Mohamed Ali de Dieudonné Niangouna, se fait le héraut du poète congolais Sony Labou Tansi. Philippe Dorin, auteur de pièces pour la jeunesse, prochainement accueilli en résidence en Seine-Saint-Denis, livre avec une certaine facétie écrits et confidences. Enfin, Camille de La Guillonnière et sa troupe présentent sur un théâtre de tréteaux une version drôle et vive de Cendrillon de Joël Pommerat. Quelques points communs se dessinent, force et singularité des écritures, humour et générosité des acteurs, visions de mondes d’aujourd’hui, poétiques et politiques, où le rêve a toute sa place.

Pour renforcer les liens entre les deux théâtres et la circulation des artistes, pour créer des connexions entre
les deux territoires et inviter un public de plus en plus nombreux à découvrir La belle scène saint-denis, tous
ces spectacles seront présentés en ouverture de saison les 7 et 8 octobre 2017 au TGP puis s’égrèneront au fil
des mois à Tremblay-en-France.

LA BELLE SCÈNE SAINT-DENIS
Le Théâtre Louis Aragon et le Théâtre Gérard Philipe en Avignon
La Parenthèse, Avignon, du 8 au 21 juillet 2017

DU 8 AU 14 JUILLET (relâche le 10)
10H
CARE (vulnerability live score) Mélanie Perrier
HEDDY Mickaël Phelippeau
17H
SI NOUS VOULONS VIVRE textes de Sony Labou Tansi, conception et mise en scène Patrick Janvier, Étienne Minoungou
19H15
CENDRILLON de Joël Pommerat, mise en scène Camille de La Guillonnière

DU 15 AU 21 JUILLET (relâche le 17)
10H
mA Satchie Noro
ICÔNE Sandrine Lescourant
RUINES Sylvère Lamotte
17H
DANS LA VIE AUSSI, IL Y A DES LONGUEURS de et avec Philippe Dorin
19H15
CENDRILLON de Joël Pommerat, mise en scène Camille de La Guillonnière

La Parenthèse – Espace Jardin
18, rue des études, 84000 Avignon
RESERVATIONS & INFORMATIONS
04 90 87 46 81 (à partir du 6 juillet)
reservation@labellescenesaintdenis.com
TARIFS
Programme danse ou théâtre 14 €
Carte Off et détaxe 10 €

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *