La Maison vague de Patrick Corillon et Dominique Roodhooft

La Maison vague de Patrick Corillon et Dominique Roodhooft

En référence au Glasgolia Inn, une taverne de Glasgow où se retrouvaient les marins avant un long voyage en mer, Patrick Corillon a inventé la Glasgolie pour définir le sentiment d’abandon des jeunes marins, des petits ramoneurs, des petits métiers, des clochards. Ce sentiment, à la croisée de la
nostalgie et de la mélancolie, ce mal du pays et ce besoin d’évasion qu’évoquent si souvent les chants de marins.
« La Glasgolie, c’est le nom d’un bien étrange sentiment qui, depuis plus de deux cents ans, sillonne les mers, parcourt les rues, entre dans les maisons, nous traverse le coeur, puis — dès qu’il nous a bien transformés — s’enfuit par la cheminée ». Le sentiment de la Glasgolie a son musée à Glasgow : la Shanty house (ou Maison vague). C’est ce musée que Patrick Corillon nous invite à visiter. Il nous présente des objets et des chants de marins comme autant de traces de l’histoire de la Maison Vague. Dans cette archéologie de l’imaginaire, la fiction et la réalité se confondent. Ces histoires, ces chants et ces objets ont-ils vraiment existé ?

Les chants voyagent et se transforment. Des mers, ils arrivent sur les toits grâce aux marins devenus, par la force des choses, ramoneurs. Ils vont ensuite se répandre parmi les métiers de rue, premiers à entendre ce que l’on chantait sur les toits. Des marchands ambulants (merciers, vitriers, marchands de papiers peints) vont reprendre et adapter ces chansons pour attirer les clients des marchés. De fil en aiguille, ce seront les théâtres de marionnettes, les petits marchands devenus ouvriers, les laissés-pour-compte qui reprendront ces chansons y ajoutant les couplets de leurs vies nouvelles.

Avec poésie, humour et délicatesse, Patrick Corillon nous fait monter à bord, suivant l’itinéraire de ces chants de marins et des hommes qui les ont portés. Dossier de presse.

La Maison vague
Spectacle pluridisciplinaire.
de Patrick Corillon et Dominique Roodhooft
Écriture Patrick Corillon
Composition musicale Thomas Smetryns (LOD)
Jeu & Mise en scène Patrick Corillon & Dominique Roodthooft (Fr)
Harmonium Fabian Coomans
Chant Arnout Lems (Silbersee)
Films du Marin Fantôme Mathias Ruelle
Aide scénographique Rüdiger Flörke, Ioannis Katikakis, Loranne Haugen, Vincent Firket
Aide graphique et animations des films Raoul Lhermitte, Laurence Vaes
Lumières et régie Jojo Bosmans
Régie son en cours
Régie vidéo Raoul Lhermitte
Production le CORRIDOR (Belgique)
Avec l’aide de la Galerie des Drapiers et du Centre Culturel Les Chiroux (étape de travail décembre 2014), du Théâtre
Gérard Philipe à Frouard (France), du Théâtre de l’Agora, Scène nationale d’Evry et de l’Essonne , Les « À venir »
(Charleville-Mézières)
Avec le soutien de : la Fédération Wallonie-Bruxelles (Direction générale de la Culture – Service général des Arts de
la Scène – Service du Théâtre) , la Région wallonne (Aides à la promotion de l’Emploi)
Coproductions LOD – Musiektheater à Gand (Belgique), Silbersee (ex VocaalLab) à Zandam (Pays-Bas), les
Francophonies en Limousin (France), le Carré – Scène nationale de Château-Gontier (France), le Théâtre Jean Arp à
Clamart (France), le Bateau Feu – Scène nationale de Dunkerque (France), le Théâtre de Chur (Suisse), le Centre Culturel
De Post à Ostende (Belgique)
Le livre La Maison vague est édité aux éditions Le Corridor à Liège (Belgique)

Francophonies en Limousin 2016
Du 22 au 24 septembre Centre culturel Jean Gagnant Limoges
Mar 6 Déc 2016
Théâtre Le Passage Fécamp (FR)
Les 8 et 9 Déc 2016
Le Bateau Feu scène nationale Dunkerque (FR)
Sam 4 Mar 2017 et Dim 5 Mar 2017
20:00, Théâtre Gerard Philipe scène conventionnée Frouard (FR)
Sam 11 Mar 2017
Théâtre Jean Arp scène conventionnée Clamart (FR)
Mar 14 Mar 2017
20:00, Théâtre de l’Agora scène nationale Evry-sur-Seine (FR)
Jeu 6 Avr 2017
20:30, Le Carré scène nationale Château-Gontier (FR)

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *