Le déni d’Anna d’Isabelle Jeanbrau

deni annaFaire faire la grimace au drame : rien de plus grotesque !

Ce qui m’importe en tant qu’auteure, c’est avant tout de faire rire de ce tragi-comique dans lequel le déni entraîne les personnages. Peindre une famille écrasée par le drame et qui se lance à corps perdu dans la négation du chagrin. La mort presque transmuée en source de joie par des adultes hagards qui réfutent tout tragique pour épargner de la douleur aux enfants. La pièce se déroule sur trois tableaux que vingt années d’une vie désormais sans la mère, séparent… Adultes, les enfants prennent enfin la parole et viennent récupérer « leur mère » pour la mettre là où chacun lui refuse sa place : au
cimetière.

Les personnages se parlent sans cesse sans jamais s’écouter. Chacun ne pense qu’à continuer à vivre, à manger, dormir, se soucier des petites choses du quotidien. La drôlerie des situations autant que leur gravité mènent la danse. Drame que cette comédie humaine !

À fuir de toutes ses forces le chagrin, cette famille danserait presque sur le lit de mort de la mère, pour l’exorciser rendant les situations loufoques. Mais la petite musique de la mort rôde…

Ainsi la guitare vient faire entendre le personnage de la mère mourante, puis défunte, partition émotionnelle de ce personnage
qu’on ne voit jamais, murmure des non-dits au sein de cette trop humaine famille…

Le déni d’Anna d’Isabelle Jeanbrau
MUSIQUE COMPOSEE PAR DANIEL JEA
AVEC
BENJAMIN EGNER ( LE PÈRE)
KARINE HUGUENIN OU SANDRA PARRA ( L A F I L LE )
MATTHIAS GUALLARANO ( LE F I LS )
THIBAUT WACKSMANN ( L ’ O N C LE )
CÉCILE MAGNET (LA GRAND-MÈRE)
GUITA R E : DANIEL JEA
BATTE R I E : FRANCE CARTIGNY OU BERTRAND NOËL OU MAXIME AUBRY
COPRODUCTION : PASSAGE PRODUCTION ET CIE SIPARKA – STRUCTURE DU SPECTACLE
CORÉAL I SATION : THÉÂTRE LUCERNAIRE, LIEU PARTENAIRE DE LA SAISON ÉGALITÉ 3 I N I T I É E PAR HF ÎLE-DE-FRANCE
PARTENAIRES : SPEDIDAM, FESTIVAL D’AUTEURS DE SUCY-EN-BRIE ET LES ÉDITIONS DES CYGNES
SOUTIENS : LE FESTIVAL DES MISES EN CAPSULES (ÉDITION 2015) ET LE CINÉ 13 – THÉÂTRE, CENTRE PARIS ANIM’ POINT DU JOUR
REMERCIEMENTS : ESPACE CIPRIANI À SAINT-OUEN, THÉÂTRE DES TROIS BORNES, PARIS XI, PARIS XVI, MÉDIATHÈQUE FAIDHERBE PARIS XI
YASEFAN PROD

Lucernaire
A partir du 15 mars 2017
Du mardi au samedi à 21h et le dimanche à 19h

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *