Le Petit bain : une belle histoire d’amousse

© Jean-Louis Fernandez

© Jean-Louis Fernandez

Le Petit bain , nouvelle création de Johanny Bert, artiste associé à la Scène nationale de Clermont-Ferrand se situe à l’orée entre danse et manipulation d’objets, mais un objet bien particulier puisqu’il s’agit de la mousse.

On nous prévient d’entrée : il faut s’installer très rapidement dans la salle car la mousse est un matériau volatile ! Aux premiers instants du spectacle, elle est enfermée tant bien que mal dans un cube couvert de filets, puis, Samuel Watts entre en scène et la libère…

L’homme se saisit d’abord de petits morceaux de matière, les sculpte, les range dans son sac. Puis il plonge dans l’arène, fait de la mousse un prolongement de ses pulsations corporelles : l’effet est merveilleux, on a l’impression que ce gâteau géant respire. Des blancs en neige il ne manque que la crème anglaise pour couronner la flatterie gustative. Banquise ? Le danseur ouvre la cage et découpe des blocs de savon, les fait bouger, redessine un espace mouvant de façon incroyable.

Spectacle onirique, mais pas seulement. L’humour, les références qui amusent les enfants et leurs parents sont remarquables. On pense notamment au moment où d’une poignée de mousse, Samuel Watts s’équipe d’une bouée avant de sauter dans le bain. Non pas sans avoir préalablement dessiné un soleil et fait pleuvoir les flocons, toujours avec le matériau central du spectacle.

Ces manipulations étonnantes, rassemblées dans un spectacle très court, laissent une impression de flottement. Des pérégrinations scéniques qui risquent fort de conduire les enfants à ne plus jamais voir leur bain comme avant. Et pourquoi pas les parents à se lancer dans la sculpture sur mousse en famille ?

Hadrien VOLLE – www.sceneweb.fr

Le petit bain
conception et mise en scène Johanny Bert / collaboration artistique : Yan Raballand / interprète : Samuel Watts / création lumière et régie générale : Gilles Richard / création sonore et régie : Simon Muller / régisseur : Bertrand Pallier / plasticienne : Judith Dubois / costumes : Pétronille Salomé / scénographie : Aurélie Thomas / construction décor : Fabrice Coudert assisté de Eui-Suk Cho / commande d’écriture du livret : Alexandra Lazarescou, Marie Nimier, Thomas Gornet

Production : Théâtre de Romette / Partenaires : le Théâtre Nouvelle génération CDN – Lyon, le Théâtre Paris Villette – Paris, Graines de spectacles – Clermont Ferrand, CDN de Montluçon, La Cour des Trois Coquins – Clermont-Ferrand. / Le Théâtre de Romette est conventionné par le ministère de la Culture et de la Communication, par la Ville de Clermont-Ferrand et soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Johanny Bert est artiste associé à La Comédie de Clermont-Ferrand, scène nationale depuis septembre 2016. / Administration, production, diffusion : Mathieu Hilléreau, Les Indépendances

Théâtre Paris Villette du 6 au 23 avril 2017
puis au Festival Théâtr’enfants
du 11 au 28 juillet à Avignon

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *