Les flottants de Sonia Nemirovsky dans une mise en scène de Bertrand Degrémont

Dans une ville portuaire un Marin et une Rousse s’aiment. La Noce est prête, robe enfilée, banquet dressé… Mais c’était sans compter sur le chant des langoureuses sirènes. Alors que le marié quitte la fête pour rejoindre l’une d’elles, au-dehors l’orage gronde, la tempête fait rage, les éléments se déchaînent. À l’intérieur entre cotillons et boule à facettes, on danse, on exulte, on rit, on pleure, on chante, on dévore comme si c’était la dernière fois. Tout va trop vite, rien ne se passe comme prévu… Alors on agite les pieds et les mains pour rester à la surface, pour ne pas boire la tasse et continuer à rire.

Les flottants, ce sont ceux qui se débattent pour rester à la surface, qui nagent entre deux eaux, qui bougent les pieds et les mains pour essayer de ne pas se noyer. Ce sont ceux qui essayent de trouver un sens à l’amour dans une société qui ne veut plus dire grand-chose, où les choses les plus simples paraissent bien compliquées.
En utilisant les codes du conte de fée qui servent d’ordinaire à nourrir un enthousiasme amoureux, et en les confrontant à une réalité parfois brusque, je veux en tester les limites, observer comment mes personnages se heurtent aux déceptions qui rendront peu à peu impossible cette quête, qui est pourtant au départ, une aspiration commune.

Les Flottants sont notre génération, celle qui arrive après ceux qui se sont battus, celle qui arrive au moment de la désillusion.

C’est mon interrogation sur ce qui nous attend, sur notre capacité à rester debout alors que tout part à la dérive. Sonia Nemirovsky

LES FLOTTANTS
TEXTE DE SONIA NEMIROVSKY
MISE EN SCÈNE BERTRAND DEGRÉMONT ASSISTÉ PAR CLAIRE LELLOUCHE
AVEC : GRÉGORY VOULAND, JEAN-LOÏC FRANÇOIS, OLIVIER KUHN, SONIA NEMIROVSKY, ÉMILIE PIPONNIER (EN ALTERNANCE), PAULINE LACOMBE (EN ALTERNANCE), SUZANNE MARROT (EN ALTERNANCE), ET LA VOIX D’ARNAUD GIDOIN
LUMIÈRE : BERTRAND DEGRÉMONT ET CLAIRE LELLOUCHE. SCÉNOGRAPHIE : CLAIRE LELLOUCHE.
PRODUCTION : COMPAGNIE DES TRAVERSÉS. COPRODUCTION : LA PORTE AU TRÈFLE.
SOUTIENS : SPEDIDAM. CORÉALISATION : THÉÂTRE LUCERNAIRE, LIEU PARTENAIRE DE LA SAISON ÉGALITÉ 3 INITIÉE PAR HF ÎLE-DE-FRANCE
REMERCIEMENTS : THÉÂTRE MUNICIPAL DE BOULOGNE SUR MER, THÉÂTRE MUNICIPAL DE L’ILE SAINT DENIS, CHRISTINE GÉRARD ET CHRISTINE LONGELIN
Durée : 1H15.

Le LUCERNAIRE
DU 17 MAI AU 1ER JUILLET 2017
DU MARDI AU SAMEDI À 21H

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *