Voici la dernière newsletter de l'été et les dernières informations sur le Festival d'Avignon. Rendez-vous dès le 9 septembre pour une nouvelle lettre, avec le retour des invitations offertes par nos annonceurs.

Toute l'équipe vous souhaite de passer un bel été et remercie les 289 000 lecteurs qui suivent régulièrement le site. Durant ce mois de juillet, sceneweb a dépassé les 500 000 pages vues depuis le 1er janvier.

Merci à toutes et à tous

---
/ actu / Le Festival d’Avignon 2018 sous le signe du genre, de la trans-identité et de la transsexualité

La 71ème édition du Festival d’Avignon s’achève mercredi 26 juillet avec un taux de remplissage de 91% après une édition 2016 record (95%) pour les 70 ans du festival fondé par Jean Vilar en 1947. Les 59 spectacles (63 en 2016) ont attiré cet été 112.000 spectateurs pour 123.500 …

Lire la suite.

---
/ itw / Olivier Py veut renouer avec les CDN pour les 4 prochaines éditions du Festival d’Avignon

Après une édition placée sous le signe de l’Afrique subsaharienne et avec une forte présence d’artistes féminines, Le Festival d’Avignon 2018 sera placé sous le signe du genre, de la trans-identité et de la transsexualité. Il s’agit de la seule confidence de son directeur Olivier Py lors de la conférence de presse de bilan. En …

Lire la suite.

---
Après la rencontre houleuse avec la DGCA à Avignon, les artistes écrivent à Emmanuel Macron

Nous publions cette lettre essentielle des artistes adressée au Président de la République, Emmanuel Macron signée par des metteurs en scène, des comédiens, des chorégraphes, sur la situation du spectacle vivant en France.

Lire la suite.

---
/ itw / Juliette, Alexandre et Barbara

Interview de Stéphane Capron

La comédienne Juliette Binoche et le pianiste Alexandre Tharaud livrent un vibrant hommage à Barbara dans « Vaille que Vivre » Un spectacle créé au 71ème Festival d’Avignon et qui sera repris à la Philharmonie les 14 et 15 octobre 2017. Un récital, piano, voix pour dire leur amour à Barbara. Barbara …

Lire la suite.

---
/ critique / Dimitris Papaioannou en lévitation avec The Great Tamer

Critique de Stéphane Capron

Le chorégraphe grec Dimitris Papaioannou est pour la première fois programmé au Festival d’Avignon. The Great Tamer est une pièce sombre et humoristique, où les corps se décomposent comme par magie. Sur un grand plateau incliné recouvert de plaques qui font penser à des ardoises, les dix danseurs creusent le sol de cette colline …

Lire la suite.

---
A Paris, l'été indien de Shantala Shivalingappa

Critique de Philippe Noisette

La danseuse fait coup double durant Paris l'Eté : d'abord en dialogue avec Sonia Wieder-Atherton puis le temps d'un duo avec Sidi Larbi Cherkaoui. Paris l'Eté nouvelle déclinaison du festival Paris Quartier d'été s'est trouvé un port d'attache en plein cœur de la capitale. Avenue Trudaine donc dans le très trendy 9 ème arrondissement. Le lycée Jacques Decour est un …

Lire la suite.

---
Emma Dante et ses bêtes de scène

Critique de Stéphane Capron

Bestie di scena est comme une parenthèse dans le parcours de la metteuse en scène italienne Emma Dante. Il n’y a d’autre message que l’envie de créer de la poésie sur le plateau avec le corps de 14 comédiens. Un petit moment de bonheur à partager sans modération. Lorsque les spectateurs entrent dans la salle, les 14 comédiens et danseurs …

Lire la suite.

---
Grandir avec Fanny de Chaillé

Critique de Christophe Candoni

La chorégraphe Fanny de Chaillé signe avec Les Grands une performance intergénérationnelle où sont présentés élégamment et sommairement trois âges et trois visions de la vie. Une fillette toute blonde, en jeans bleu et t-shirt jaune citron grimpe sur la scène déserte et arpente allègrement les marches d’un escalier spacieux comme ceux des temples antiques. …

Lire la suite.

---
Santa Estasi, du boucan chez les Atrides

Critique de Christophe Candoni

Dans un spectacle au long cours placé sous les signes de la jeunesse et du vacarme, le metteur en scène Antonio Latella, inspiré des grandes tragédies antiques, passe en revue la mythologie grecque dans une approche très distanciée et appuyée. A propos de son Electre, Antoine Vitez évoquait …

Lire la suite.

---
/ critique / Le malaise amoureux n’a pas d’âge…

Critique de Stéphane Capron - jusqu'au 30 juillet à Présence Pasteur à 16h10

Thomas Piasecki adapte le roman jeunesse d’Arnaud Cathrine, Je suis la honte de la famille. Un voyage dans l’enfance de Martin, devenu adulte, et obstinément célibataire. Dans le Off à Présence Pasteur. Ce qui lie les univers d’Arnaud Cathrine et de Thomas Piasecki, c’est la poésie toute simple ; les mots pour l’auteur, les images pour le metteur en scène. …

Lire la suite.

---
/ critique / Dans le Off, un lapin sachant parler

Critique de Christophe Candoni - au Théâter des Halles jusqu'au 29 juillet à 22h

Au Théâtre des Halles, à l’heure où la nuit paraît, vous tombez sur un lapin aussi étrange que fantasque, qui devise sur l’existence… A l’instar de son titre, Est-ce qu'un cri de lapin qui se perd dans la nuit peut encore effrayer une carotte ?, la performance d'Antoine Wellens est drôle et insolite. Tout commence sur un chemin pentu et …

Lire la suite.

---
/ critique : Séisme : amour, sexe et écologie

Critique d'Hadrien Volle - jusqu'au jusqu'au 28 juillet à 13h à l'Artéphile

L’Artéphile accueille la nouvelle mise en scène d’Arnaud Anckaert, Séisme de Duncan Macmillan. Un texte qui mélange amour, avenir et écologie, porté par un couple d’acteurs d’une justesse bouleversante, Mounya Boudiaf et Maxime Guyon. Jusqu’au 28 juillet à Avignon, puis en tournée. F et H sont dans la queue d’IKEA, H partage à sa compagne son désir de paternité. Elle …

Lire la suite.

---
/ critique / L’Imparfait détruit l’enfant idéal

Crtique d'Hadrien Volle - en tournée après Avignon (Saint-Etienne, Sartrouville...)

« L’Imparfait » d’Olivier Balazuc est la dernière pièce jeune public présentée au Festival d’Avignon. On y voit une famille prise dans un idéal de perfection vis-à-vis de sa progéniture et comment celle-ci lutte pour parvenir à s’en sortir. Un spectacle à la fois drôle, inquiétant, qui rendrait pensif n’importe quel parent face à un enfant …

Lire la suite.

---
/ critique / Denis Lavant droit comme un roc dans Cap au pire

Critique d'Hadrien Volle - dans le Off et à Paris à l'Athénée

Jacques Osinski met en scène Denis Lavant dans le roman de Samuel Beckett, Cap au pire. Un texte particulièrement austère, interprété par un comédien dans une totale maîtrise de soi. Au Théâtre des Halles au OFF d’Avignon avant la tournée. L’idée de Samuel Beckett en écrivant ce roman était, en bref, de trouver la …

Lire la suite.

---
La Fille de Mars : Matignon sur une autre planète

Critique d'Hadrien Volle

Comme cela est déjà arrivé l’an passé (mais aussi en 2013, en 2009, 2007…), Jean-François Matignon est programmé dans le IN d’Avignon. Cette année avec La Fille de Mars, d’après Penthésilée de Heinrich von Kleist. Un spectacle si raté qu’il ne mériterait même pas que l’on si attarde, mais voilà il est programmé dans …

Lire la suite.

---
Le deuil de l’enfant, de l’hôpital au plateau de théâtre

Critique d'Hadrien Volle - au Ninon Théâtre à 11h15 jusqu'au 30 juillet

Gaël Leblang a perdu son fils à l’âge de 13 jours suite à une malformation congénitale. Il raconte lui-même son histoire sur le plateau du Ninon Théâtre dans le OFF d’Avignon. Un récit poétique, rythmé et assez surprenant pour se démarquer du simple témoignage. Après un certain nombre d’épreuves, Rudyard Kipling affirmait à sa progéniture, « tu seras …

Lire la suite.

---