Guillaume Séverac-Schmitz dans Un obus dans le cœur de Wajdi Mouawad

Comment continuer maintenant ? C’est la question que pose Wahab alors qu’il court vers l’hôpital où sa mère agonise. En chemin, les mots jaillissent comme autant de cris, les phrases affluent et se télescopent, les pensées s’affolent et creusent jusqu’à l’enfance : la guerre, un attentat, une mère aimée-haïe, la douleur de la perdre, et celle plus difficile encore de s’en libérer. Pas d’échappatoire, il lui faut regarder ses peurs en face. Et donner enfin un sens à sa vie.

Ce texte intime, viscéral, libérateur s’inscrit dans le grand puzzle de l’œuvre de Wajdi Mouawad, que Guillaume Séverac-Schmitz connaît bien, pour avoir joué notamment dans La Trilogie (Littoral, Incendies, Forêts). En familier de l’auteur, il en incarne la violence, la rage, l’humour aussi. Faisant des spectateurs ses partenaires de jeu, il rend un vibrant hommage à la jeunesse et à l’énergie créatrice.

Un obus dans le cœur
Wajdi Mouawad
conception, musique et interprétation
Guillaume Séverac-Schmitz
collaboration artistique Thibault Perrenoud
avec la voix de Pierre-Francois Garel
lumières Pascale Bongiovanni
vidéos et peintures Wajdi Mouawad
son Guillaume Séverac-Schmitz, Flavien Gaudon, Philippe Thibaut, Yann France
EPOC-productions
production déléguée Collectif Eudaimonia
coproduction Centre Dramatique National de Montpellier, Cie Sandrine Anglade / avec le soutien de la Scène des Trois Ponts de Castelnaudary et Réseau en scène Languedoc-Roussillon.

mercredi 04 octobre à 20 h et jeudi 05 octobre à 14 h 30 ● Théâtre du Blanc-Mesnil
01 décembre ● Théâtre de l’Usine, Saint-Céré
12-16 décembre 2017 ● Théâtre des Bernardines, Marseille

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *