Le (S)acre du printemps version hip-hop de David Drouard

Avec (S)acre, pour neuf danseuses et trois musiciennes-compositrices, David Drouard choisit de s’inspirer du Sacre du Printemps, ballet créé en 1913 sur la musique d’Igor Stravinski, en s’attachant à la place de la femme.

À rebours de la vision de l’Élue sacrifiée par les vieux sages dans le ballet originel, un groupe de neuf héroïnes constitue une sororité et résiste aux puissances d’oppression. Il choisit de les mettre en scène dans un théâtre à l’abandon, en partie recouvert par la végétation. Avec cette lutte des femmes pour rester en vie, en écho à celle de la nature sauvage qui refait surface, le chorégraphe plonge au coeur d’une fresque tribale sur une musique punk rock jouée en direct.
Ce (S)acre tout féminin, pas loin d’un concert de danse ou d’une installation végétale, a été imaginé en complicité avec le jardinier et architecte-paysagiste Gilles Clément. Il marque le point final d’un ensemble de 3 spectacles de David Drouard autour des mythes contemporains qui rassemblent Faune (2012) et Hubris (présenté en 2016 dans le cadre du Festival).

(S)acre
Concert-chorégraphique
Interprétation libre du Sacre du printemps d’Igor Stravinsky
Chorégraphie David Drouard
Production D.A.D.R. Compagnie.
Coproduction Théâtre de Laval, ONYX – St Herblain, Théâtre de Suresnes Jean Vilar, Espace Malraux- scène nationale de Chambéry, THV de Saint-Barthélémy d’Anjou. L’association Chantier est soutenue par L’Etat-Préfet de la région des Pays de la Loire (DRAC), le conseil régional des Pays de la Loire, le conseil général de Mayenne, la ville de Laval. Cette création a bénéficié d’accueil en résidence aux Théâtre Paul Eluard de Bezons – scène conventionnée, Festival Lieux Mouvants – Centre Bretagne, Théâtre de Laval, ONYX – St Herblain, Théâtre de Suresnes Jean Vilar, La Briqueterie.

Suresnes Cités Danse 2018
vendredi 12 janvier à 21:00
samedi 13 janvier à 21:00
dimanche 14 janvier à 17:00

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *