L’homme qui valait 35 milliards par le Collectif Mensuel

homme cagoule 35 milliards

L’édition 2016 avait accueilli avec une ferveur collective la première en France de Blockbuster, Mashup réjouissant des superproductions hollywoodienne par l’impertinent Collectif Mensuel.
C’était sans compter les œuvres qui ont précédé à la création de Blockbuster. Ce collectif belge, liégeois pour être précis, a fait ses armes en proposant chaque mois des commentaires satiriques et inspirés de l’actualité d’où il a puisé le ferment, extrait la sève et le nom de leur compagnie. Alors cette fois ci, ils reviennent avec l’adaptation d’un roman du même l’auteur belge Nicolas Ancion, L’homme qui valait 35 milliards, faux triller politico social où Richard Moors, artiste plasticien quarantenaire en quête de consécration va organiser l’enlèvement du magnat de l’acier Lakshmi Mittal, PDG du plus important groupe sidérurgique mondial, afin de le contraindre à réaliser une œuvre artistique révolutionnaire. L’action se situe dans les vestiges d’un monde désœuvré. Le décor est piteux, l’air irrespirable et l’avenir inexistant. Dans ce contexte, chacun cherche une issue sous la forme d’un profit personnel, d’un sauvetage de miche ou d’un sens à sa vie, comme Richard dont la dépression n’a d’égal que son panache et sa truculence. Dossier de presse.
En partenariat avec Le Théâtre de la Renaissance

L’homme qui valait 35 milliards
Collectif Mensuel
D’après le roman de Nicolas Ancion
Conception et mise en scène Collectif Mensuel
Avec : Sandrine Bergot, Quentin Halloy, Baptiste Isaia, Philippe Lecrenier, Renaud Riga
Collaboration artistique : Elisabeth Ancion
Scénographie et costumes : Claudine Maus
Création éclairage : Manu Deck
Régie générale : Dylan Schmit
Régie son : Florent Baugnet
Film : Christophe Lecarré
Montage et vidéo : Juliette Achard
Une création du collectif Mensuel produite par la cie Pi 3,14, en coproduction avec le Théâtre de la Place, l’Ancre, PBA-Eden (Charleroi) et Arsenic 2. Réalisé avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles (service théâtre).
Durée : 1h45

Nuits de Fourvière 2017
Jeudi 22 Juin, 20h00
Vendredi 23 Juin, 20h00
Samedi 24 Juin, 20h00
Théâtre de la Renaissance

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *