Natalie Dessay et Macha Méril dans La légende d’une vie de Stefan Zweig

Après «Lettre d’une inconnue», quel plaisir de retravailler sur une œuvre de Stefan Zweig ! J’ai retrouvé ici l’ambiance incroyablement intense et redoutable d’une famille digne de Faulkner, les obsessions de Treplev dans «La Mouette» de Tchekhov et la puissance d’un Thomas Bernhard… Les thèmes que brasse «La légende d’une vie», nombreux et passionnants, font de cette pièce l’écho fidèle de ce «monde d’hier» au déclin duquel Zweig ne voulut pas survivre : l’incidence des clivages sociaux et du culte du secret, la genèse des drames familiaux, la constitution de l’identité (comment construire sa propre identité face à un si lourd héritage ?), le glissement de la vérité déformée vers le mensonge affirmé, et, bien sûr, le thème central de l’héritage spirituel : Peut-on réécrire la vie de l’autre

jusqu’à construire une légende ? Voilà de quoi réunir autour de moi une équipe d’acteurs vibrants et profonds, offrir à Natalie Dessay l’opportunité de porter haut la grandeur artistique de Leonor, à Macha Meril d’être l’étrangère sincère et blessée, la Maria du passé qui détient la vérité, et permettre à Gaël Giraudeau de défendre la légitimité d’exister en tant que fils et artiste. Ce bijou de psychologie, élégant et profond, vous captivera, comme un parfum concentré de l’oeuvre de Stefan Zweig.

Christophe Lidon

La légende d’une vie
Création CADO
de Stefan Zweig
mise en scène Christophe Lidon
adaptation Michael Stampe
traduction Jean-Yves Guillaume
avec Bernard Alane, Natalie Dessay, Gaël Giraudeau, Macha Méril, Valentine Galey
décor Catherine Bluwal – costumes Chouchane Abello-Tcherpachian – lumières Marie-Hélène Pinon – son Cyril Giroux
assistante à la mise en scène Natacha Garange

du 13 au 30 janvier 2018
salle Pierre-Aimé Touchard au CADO d’Orléans

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *