Piège mortel : tout l’art d’un polar dare-dare

Photo LOT

Photo LOT

Non content de briller dans « Pour un oui ou pour un non » au Théâtre de Poche Montparnasse, Nicolas Briançon se laisse embarquer dans la nouvelle aventure policière mise en scène par Éric Métayer au Théâtre La Bruyère : « Piège mortel ». Le texte d’Ira Levin est porté par une équipe de choc – dont une Virginie Lemoine à contre-emploi. Le genre du polar, si absent de nos théâtres français, brille de toutes ses lettres de noblesse.

Briançon est Sidney Brown, auteur connu autrefois à Broadway pour ses polars bien construits. Désormais sans inspiration, il vivote avec sa femme dans une grande maison de la campagne américaine. Son existence bascule le jour où l’un de ses élèves lui envoie sa première pièce, il la lit d’une traite et y voit un succès assuré. Personne d’autre n’est au courant que le texte existe. L’auteur décrépi échafaude le projet le faire venir en sa demeure avec son manuscrit afin qu’il n’en reparte jamais, et ainsi s’attribuer son travail pour reconquérir le succès…

Ce principe du polar-enquête est surprenant, bien davantage que « Columbo » joué actuellement au théâtre Michel, et où le meurtrier est connu dès le départ. Dans « Piège mortel », la surprise jaillit comme le sang d’une aorte sectionnée toutes les vingt minutes. Allant de surprise en surprise, le spectateur n’est jamais sûr d’être arrivé au bout des poupées russes qui composent chaque rebondissement.

Alors, que dire sans ne rien dévoiler : la tension et le plaisir que l’on retire des situations qui se succèdent n’a d’égal que la pression subie par les personnages. Virginie Lemoine joue les femmes soumises face à un Briançon musclé et Cyril Garnier parvient à maintenir l’ambiguïté de son rôle de simplet jusqu’à la dernière minute. Les autres personnages, un avocat mais surtout une voyante, ajoutent de l’étonnement à cette bande de joyeux drilles qui parviennent à faire peur, mais aussi – et surtout ? – à provoquer le rire, tellement l’absurde se fait de plus en plus délirant à chaque coup de théâtre.

Hadrien VOLLE – www.sceneweb.fr

Piège mortel d’Ira LEVIN
Adaptation Gérald SIBLEYRAS
avec Nicolas BRIANCON, Cyril GARNIER, Virginie LEMOINE, Marie VINCENT et Damien GAJDA

Mise en scène Eric METAYER
Assistante à la mise en scène Sarah GELLE
Décor Olivier HEBERT
Costumes Cécile ADAM
Lumières Gaëlle de MALGLAIVE
Son Vincent LUSTAUD
Durée : 1h30

Théâtre La Bruyère
A partir du 19 janvier 2017
100 représentations exceptionnelles
du mardi au samedi à 21h – matinée samedi à 15h30

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *