Un nouveau lieu pour le théâtre belge dans le Off à Avignon: le Théâtre Episcène

Après le théâtre des Doms, un nouveau théâtre réservé aux productions belges va voir le jour en juillet 2018 à Avignon, le Théâtre Episcène dirigé par Patrick Donnay et Jeannine Horrion. Une salle de 100 places qui proposera 8 créneaux au 5 rue Ninon Vallin dans l’ancien théâtre Ninon.

Diplômé de l’IAD (Institut des Arts de Diffusion – Belgique), Patrick Donnay a, notamment, suivi les cours de Mario Gonzalez, Pierre Debauche, Antoine Vitez, Guy Rétoré, Claude Evrard, Yukata Wada… Il a commencé sa carrière à 21 ans au Festival d’Avignon, en 1978, dans la cour du Palais des Papes avec Le Cercle de craie caucasien de Brecht mis en scène par Benno Besson. En 1979, il joue dans les 2 spectacles de la Cour d’honneur, Lorenzaccio et En attendant Godot au côté de Michel Bouquet mis en scène par Ottomar Krejka. A partir de là, il travaille alors avec plusieurs troupes, il crée une compagnie, il met en scène… En 1986, il entre à l’Atelier Saint-Anne de Bruxelles où il rencontre Philippe Vankessel avec lequel il entretiendra au fil des années, une grande complicité et une belle fidélité.

Jeannine Horrion est diplômée d’un régendat en Arts Plastiques à l’institut Marie-Thérèse à Liège. Dans sa jeunesse, elle fut animatrice au Centre Culturel Provincial Al Vil Cince à Berneau. Déjà emprunte d’un sens de l’initiative, elle créa trois ans plus tard, en 1984, son propre atelier créatif réunissant adolescents et adultes. Au fur et à mesure des années, cet atelier prit de plus en plus d’ampleur pour atteindre en 1987 les 60 élèves.
Par la suite, désireuse d’enseigner la confiance en soi à travers l’art également aux plus jeunes, elle se joignit au Centre Culturel de Clermont sur Berwinne où elle donna cours à plus de 150 élèves, toutes générations confondues. Un souhait de partage jamais assouvi, elle devint de plus professeur d’Arts Plastiques au Collège de la Providence de Herve.

Trois spectacles sont déjà programmés.
Le Carnaval des Ombres de et avec Serge Demoulin, Jacques le Fataliste de Denis Diderot dans la mise en scène de Jean Lambert avec la complicité de Alfredo Cañavate et Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline,Philippe Sireuil avec Hélène Firla.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *