Projet Loup des Steppes de Tanguy Malik Bordage

Librement adapté du roman de Hermann Hesse Le Loup des Steppes publié chez Calmann-Lévy dans la traduction d’Alexandra Cade. Hermann Hesse est représenté en France par L’Arche, agence théâtrale.

Intimement inspiré du Loup des Steppes, mais lointainement adapté du chef d’oeuvre de la littérature allemande du XXème siècle, ce spectacle de Tanguy Malik Bordage puise et pioche aussi dans l’oeuvre du philosophe Friedrich Nietzsche (Ainsi parlait Zarathoustra), et dans une autobiographie du boxeur Mike Tyson…
Quoique profondément touché par la fable d’Hermann Hesse, le metteur en scène – qu’on a pu voir jouer chez Yves-Noël Genod et Hervé Guilloteau – a pris beaucoup de liberté avec le texte original.

Intéressé par le personnage principal du roman, Harry Haller, un monstre de lucidité et de pensée rationnelle qui perd progressivement son contrôle, Tanguy Malik Bordage a construit son Projet Loup des steppes à l’instinct. « C’est comme un grand huit où le spectateur peut passer de l’introspection au fou rire », dit-il.
Féru de sport et de philosophie, il pratique le kung-fu et cogite aux thématiques de l’élévation (qu’il retrouve chez les réalisateurs A. Jodorowsky et T. Malik). Avec ce projet baroque créé en 2016, le créateur invente un objet artistique transversal et sensitif (à mille lieues des conventions du théâtre traditionnel). Chaque scène est l’occasion d’une nouvelle prouesse scénographique, de dépassements de soi. Une entreprise d’exploration des zones obscures de l’être, interprétée sur scène par une meute de comédiens exaltés/tants.

Grosse Théâtre
Projet Loup des Steppes
conception et mise en scène Tanguy Malik Bordage
avec Tanguy Bordage, Kevin Laplaige, Coline Barraud, Alice Tremblay et Pierre Bouglé
son et construction Pierre Bouglé
lumière Thierry Mathieu
plateau Eric Leduc
Production Grosse Théâtre – TU-Nantes, scène jeune création et émergence
Avec le soutien de la Ville de Nantes, du Département Loire-Atlantique et de la Région des Pays de la Loire
Avec l’aide du Jardin de Verre, soutien aux jeunes compagnies
durée : 1h45

Festival Impatience 2017
jeudi 21 et vendredi 22 décembre à 21h
au T2G-Théâtre de Gennevilliers

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *