Jean-Michel Ribes fait parler les œuvres d’art

photo Giovanni Cittadini Cesi

Sulki et Sulku, sortis de sa pièce Musée Haut, Musée Bas, éprouvent le besoin de continuer à commenter le monde dans des conversations surréalistes et souvent cruelles. Jean-Michel Ribes a confié à Romain Cottard et Damien Zanoly la lourde tache d’interpréter son nouveau pamphlet.

Comme les plasticiens britanniques Gilbert et George autre fois sculptures vivantes, Sulki et Sulku sont deux œuvres d’art sorties de l’imagination de Jean-Michel Ribes. Romain Cottard et Damien Zanoly portent des costumes colorés dessinés par Juliette Chanaud, dans des teintes flashy jaune, rose et orange. Une touche de pop art dans l’espace impersonnel d’un musée percé de multiples trous qui laisse passer les lumières d’Hervé Coudert.

Sulki et Sulku parlent de la société qui les entoure. Ils croisent le Pape au supermarché, s’étonnent qu’aucune rue en France ne porte le nom de Yann Ploudarec, s’interrogent sur le pouvoir de Georges dont l’urine lui sert de carburant pour sa mobylette… Jean-Michel Ribes a écrit de petites perles surréalistes dont il a le secret ; une façon détournée de parler de l’actualité avec dérision et détachement. Il aborde la religion, le football et le terrorisme.

Romain Cottard et Damien Zanoly travaillent pour la première fois avec Jean-Michel Ribes. Si Romain Cottard est un habitué du Rond-Point, on l’a vu récemment dans des pièces mises en scène par Yasmina Reza et Frédéric Bellier-Garcia, Damien Zanoly est passé par l’audition. Une bonne pioche. Les deux comédiens sont complémentaires par leur physique et par leur jeu. Il leur faut maintenant trouver le bon rythme pour donner du nerf et de la fantaisie à ce texte lunaire, qui nous a beaucoup fait rire lors de sa sortie chez Actes-Sud, un peu moins dans sa version scénique. Nul doute que lorsqu’ils seront plus à l’aise dans leur costume, ils prendront plus de plaisir, et le public aussi.

Stéphane CAPRON – www.sceneweb.fr

Sulki et Sulku
texte et mise en scène : Jean-Michel Ribes
avec : Romain Cottard, Damien Zanoly
assistanat à la mise en scène : Virginie Ferrere
décors : Patrick Dutertre
costumes : Juliette Chanaud
lumières : Hervé Coudert
production Théâtre du Rond-Point, texte publié aux éditions Actes Sud-Papiers
Durée: 1h10

Théâtre du Rond-Point
8 novembre – 10 décembre 2017
Salle : Jean Tardieu
Horaires : du mardi au samedi, 21h — dimanche, 15h30 – Relâche : les lundis, les 11 et 14 novembre

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *