Sophie Forte, William Mesguich et Tchavdar Pantchev dans Chagrin pour soi

Photo Karine Letellier

C’est l’histoire d’un chagrin. Un gros chagrin. Un chagrin d’amour.
Un matin, la vie de Pauline bascule : son mari la quitte. C’est alors que l’on sonne à la porte. Un homme charmant, très élégant, se présente à elle : Son chagrin (un chagrin professionnel de catégorie 4). Après lui avoir présenté son cv, il prend aussitôt ses fonctions et grimpe sur son dos. D’abord anéantie, elle va rapidement tenter de le combattre. Mais il va lui falloir aussi affronter un tourbillon d’émotions : La colère, la peur, l’espoir, etc.
Aidée de ses deux filles, de sa meilleure amie et de pléthore de thérapeutes plus ou moins loufoques, elle va vivre le long parcours de la reconstruction.
Mais le chagrin s’attache à elle. Pas facile de se débarrasser de cet état devenu rapidement familier, presque confortable…

Chagrin pour soi de Sophie Forte et Virginie Lemoine
mise en scène de Virginie Lemoine
avec Sophie Forte, William Mesguich et Tchavdar Pantchev

A partir du 15 novembre au Théâtre La Bruyère à 21h

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *