Un beau ténébreux de Julien Gracq par Matthieu Cruciani

Un beau ténébreux

Après Melville, Bouillier, Goethe, Selby, etc., Matthieu Cruciani poursuit son exploration des écritures romanesques. Il se penche aujourd’hui sur l’ouvrage d’un des rares auteurs publiés de son vivant par la « Bibliothèque de la Pléiade »,

Julien Gracq. Inspirée par le romantisme allemand et le surréalisme, l’écriture de Gracq a pour particularité de débusquer le poétique dans les paysages, les situations, les figures et de le faire valoir dans une prose littéralement somptueuse.

Paru en 1945, Un beau ténébreux met en scène un petit groupe d’estivants fortunés qui passe ses vacances au Grand Hôtel des Vagues, quelque part en Bretagne. Entre légèreté et ennui, ces jeunes gens meublent leur oisiveté par la baignade, le golf, des soirées de bal et de casino. Mais l’arrivée d’un couple énigmatique va déclencher un maelström dans cette petite communauté. Sur fond de roman noir et de romances amoureuses, le Grand Hôtel des Vagues prend alors des accents kubrickiens… Qui est cet Allan qui semble séduire tous ceux qu’il croise ? Et pourquoi lui et son envoûtante maîtresse Dolorès se sont-ils donnés rendez-vous précisément ici ?

Drame intimiste, puissant opéra, tragédie grecque autant que conte diabolique, Un beau ténébreux ne cesse de nous surprendre. Matthieu Cruciani transmue ce roman en une pièce songe, musicale et très visuelle. Il retrouve pour cette nouvelle production nombre de fidèles collaborateurs parmi lesquels Émilie Capliez, Pierre Maillet et Sharif Andoura. C’est la première fois que Julien Gracq est adapté au théâtre.

Un beau ténébreux de Julien Gracq
adaptation et mise en scène Matthieu Cruciani
avec Sharif Andoura, Clara Bonnet*, Émilie Capliez, Frédéric de Goldfiem,  Pierre Maillet, Maurin Olles*, Pauline Panassenko*, Manuel Vallade
dramaturgie Yann Richard
scénographie Marc Lainé
lumière Bruno Marsol
son Clément Vercelletto
vidéo Jean Antoine Raveyre
costumes Véronique Leyens
régie générale Arnaud Olivier
décors et costumes Ateliers de La Comédie de Saint-Étienne
production La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national / Compagnie The Party – Compagnie associée / Théâtre Dijon Bourgogne – Centre dramatique national
coproduction Centre dramatique national de Haute-Normandie, Rouen
Avec le soutien de L’École de la Comédie de Saint-Étienne / DIESE # Rhône-Alpes
création mardi 5 Janvier 2016 à La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national
Le texte est publié aux Éditions José Corti
* Issus de l’École de La Comédie de Saint-Étienne
durée estimée 2 h

Création à La Comédie de Saint-Étienne × du mar. 5 au sam. 9 janvier 2016
2 et 3 février 2016 × Centre dramatique national de Haute-Normandie, Rouen
10 février 2016 × Le Dôme Théâtre, Scène conventionnée l’Albertville
du 10 au 13 mars 2016 × Les Ateliers, Lyon – en coréalisation : Célestins, Théâtre de Lyon, Théâtre Nouvelle Génération – Centre dramatique national
Festival Théâtre en mai × édition 2016, Théâtre Dijon Bourgogne – Centre dramatique national

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *