Blanche-Neige ou la chute du mur de Berlin par La Cordonnerie

 photo Mike Guermyet

photo Mike Guermyet

Nous sommes à l’été 1989. Au 32e étage de la plus grande tour de la Cité HLM du Royaume, une femme, prénommée Elisabeth, élève seule sa belle-fille, Blanche. Entre la belle-mère et la jeune et belle adolescente au look gothique, les tensions sont grandes. Ecorchée, rebelle, Blanche est enfermée dans sa bulle, son walkman sur les oreilles. Un mur s’est élevé entre elles. A quelques milliers de kilomètres, un autre mur sépare des êtres, à Berlin…
A l’aide d’un film muet, de musique, de bruitages bourrés d’astuces, de trouvailles, réalisés en direct, Métilde Weyergans et Samuel Hercule, s’approprient les ingrédients du conte pour mieux leur tordre le cou. Non Blanche n’est pas blanche comme neige ! Non, Elisabeth n’est pas la marâtre qu’on veut bien nous faire croire ! Ici, les nains viennent des jardins de quartiers résidentiels, la pomme empoisonnée d’un cageot de pommes d’Amour et le beau miroir est celui d’une banale salle de bains !
Cette version audacieuse du conte nous pose alors une question intemporelle et universelle : dans la petite, comme dans la grande histoire, que se passe-t-il quand le mur tombe ?

Blanche-Neige ou la chute du mur de Berlin
Par La Cordonnerie (D’après les histoires de Blanche-Neige)
Scénario, réalisation et mise en scène : Métilde Weyergans  Samuel Hercule
Musique : Timothée Jolly
Voix, bruitages : Samuel Hercule, Métilde Weyergans
Piano, claviers : Timothée Jolly
Batterie, percussions : Florie Perroud
Son : Adrian Bourget / Eric Rousson
Lumières et régie générale : Johannes Charvolin / Sébastien Dumas
Régie plateau : Marylou Spirli
Production, Administration : Anaïs Germain et Caroline Chavrier
Assistante à la mise en scène : Pauline Hercule
FILM
Jeu Valentine Cadic, Métilde Weyergans, Samuel Hercule, Quentin Ogier
(distribution en cours)
En Partenariat avec la Ferme de Bel Ebat / Théâtre de Guyancourt
Production La Cordonnerie / Coproduction Théâtre de la Ville, Le Manège de Reims – Scène Nationale, Nouveau théâtre de Montreuil centre dramatique national, Théâtre de Villefranche-sur-Saône, Maison des Arts Scène Nationale de Créteil et du Val de Marne, Le Granit scène nationale Belfort, Théâtre de St-Quentin-en-Yvelines – Scène nationale / Avec le soutien de La Région Rhône- Alpes

Théâtre de St-Quentin-en-Yvelines – Scène nationale
Du 11 au 19 décembre 2015
Spectacle vendredi 11 à 20h30, samedi 12 à 18h et 20h30, dimanche 13 à 16h, mercredi 16 à 15h, jeudi 17 à 19h30, vendredi 18 à 20h30, samedi 19 à 18h

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *