Woman Muppet Show

Tania Torrens et Catherine Hiegel photo Giovanni Cittadini Cesi

Pierre Notte a écrit La nostalgie des Blattes pour deux anciennes sociétaires de la Comédie-Française, Tania Torrens et Catherine Hiegel. Deux vieilles dames blablatent de tout, le cul assis sur une chaise et médisent sur la société. C’est drôle et méchant.

Une ambiance de concert pop accueille les spectateurs dans la salle ; lumière aveuglante, fumée, notes de musiques intempestives…Rien n’indique que l’on est venu voir deux sexagénaires, deux anciennes sociétaires. Pierre Notte brouille ainsi les pistes pour mieux nous faire entrer dans le fracas de la mauvaise foi de ces deux commères insupportables, mais tellement drôles.

Ces vieilles peaux assises sur une chaise (qu’elles nous pardonnent ce langage mais on se met à leur niveau !) sont détestables et le revendiquent. Entre elles, c’est « Je t’aime moi non plus ». Elles se jettent des horreurs à la figure. « Une comédienne c’est un prostituée de luxe » dit Catherine. La méchanceté pullule à chaque phrase. Et chacun dans la salle en prend pour son grade, surtout les spectateurs ayant eu recours à la chirurgie esthétique ! Ou ceux qui mangent sans gluten.

Pierre Notte délaisse la comédie musicale et le conte pour se frotter à une écriture abrasive façon Hara-kiri. C’est bête et méchant. Le professeur Choron n’aurait pas renié une seule ligne, surtout pas la scène sur la flatulence. Et comme la pièce a été écrite pour les comédiennes, Catherine Hiegel peut se livrer à sa drogue favorite : la cigarette. Mais cette comédie grinçante sait aussi se faire plus douce et poétique lorsqu’il est question des tâches de vieillesse qui apparaissent avec l’âge sur les mains qui tombent « comme des feuilles d’automne ».

Tania Torrens et Catherine Hiegel excellent dans ce duo sanglant, scotchées pendant une heure sur leur chaise comme les deux vieux du Muppet Show. Une bonne dose de cynisme et de méchanceté pour débuter la saison, ça ne peut pas faire de mal.

Stéphane CAPRON – www.sceneweb.fr

LA NOSTALGIE DES BLATTES
CRÉATION au Théâtre du Rond-Point en Septembre 2017
Texte et mise en scène Pierre Notte
Avec Catherine Hiegel et Tania Torrens
Création lumières Antonio de Carvalho
Création son David Geffard
Assistanat Alexandra Thys
Production Compagnie Les gens qui Tombent
Coproduction Théâtre du Rond-Point et Théâtre Montansier de Versailles
Durée: 1h

THÉÂTRE DU ROND-POINT
Du 5 septembre au 1er octobre 2017
Mardi au samedi à 21h, dimanche à 15h30, relâche les 10 et 12 septembre 2017
Comédie de Picardie (Amiens) 13 au 16 mars 2018
Comédie de Caen 20 au 22 mars 2018
Théâtre Montansier de Versailles 23 et 24 mars 2018
Comédie de Saint-Etienne 27 au 29 mars 2018
Théâtre de Sens 30 mars 2018
Théâtre de Suresnes 10 et 11 avril 2018
Théâtre Jacques Coeur de Lattes 12 avril 2018
Le Carré Cesson-Sévigné 19 avril 2018

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *