Emmanuel Noblet donne du goût à la vie

photo Aglaë Bory

photo Aglaë Bory

Le roman de Maylis de Kerangal couronné de prix littéraires connait deux adaptations au théâtre. Celle d’Emmanuel Noblet sous le regard de Benjamin Guillard a été la première dans l’ordre d’apparition (avant celle de Sylvain Maurice avec Vincent Dissez), c’était dans le Off à Avignon en 2015. Après une tournée triomphale pendant la saison 2016/2017 dans toute la France, la pièce poursuit sa carrière et ouvre la saison 2017/2018 du Petit-Saint-Martin. 

On peut voir dans l’œuvre de Maylis de Kerangal un plaidoyer en faveur du don d’organes. Emmanuel Noblet en fait une très belle aventure humaine. Il fait revivre un mort, Simon, jeune adulte de 19 ans, fauché dans un accident de la circulation, dont le cœur va battre de nouveau dans le corps de Claire. Avec sensibilité et fragilité, Emmanuel Noblet exprime la douleur de la famille de Simon, sa colère, puis son acceptation de la transplantation.

Le spectacle est une course contre la montre pour la vie. Emmanuel Noblet dialogue avec les parents de Simon, endosse les rôles des médecins, véritables héros de ce roman qui prend une véritable dimension théâtrale sur la scène avec de petites touches de vidéos, quelques chaises, et un jeu tout en douceur d’Emmanuel Noblet.

Stéphane CAPRON – www.sceneweb.fr

Réparer les Vivants d’après le roman de
Maylis de Kerangal
adaptation, mise en scène et jeu
Emmanuel Noblet
direction d’acteur et collaboration artistique
Benjamin Guillard
éclairagiste et vidéaste
Arno Veyrat
créateur son
Sébastien Trouvé
designer sonore
Cristián Sotomayor
avec les voix de
Alix Poisson
Vincent Garanger
Benjamin Guillard
Constance Dollé
Stéphane Facco
Évelyne Pelerin
Anthony Poupard
Olivier Saladin
Hélène Viviès
production déléguée
Centre Dramatique National de Haute-Normandie
coproduction
Théâtre Montansier de Versailles
avec le soutien du Centre Dramatique Régional de Vire et de La Compagnie Comédiamuse – Espace Rotonde

Théâtre du Petit Saint-Martin
À partir du 12 septembre
Du mardi au vendredi 21h.
Samedi 19h.
Dimanche 16h00 (à partir du 24 septembre)
Placement libre.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *