Les travestis argentins de Copi brisent la glace

Passionné et familier du théâtre de Copi dont il a monté la quasi intégralité de l’œuvre, Marcial di Fonzo Bo signe, avec des comédiens argentins, un nouveau diptyque explosif qui réunit L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer et Eva Peron. Créé cet été à Buenos Aires, le spectacle vient d’être présenté à la Comédie de Caen – Centre Dramatique National de Normandie avant une tournée française.

L’auteur de La Tour de la Défense et d’Une Visite inopportune, dont on célèbre le 30e anniversaire de la disparition, demeure dans son pays d’origine le dramaturge scandaleux et interdit pendant les années de dictature. Trop longtemps resté méconnu, il trouve enfin une forme de reconnaissance sur les terres qu’il a fuies. Pour preuve, ce diptyque créé au Teatro Cervantes de Buenos Aires par Marcial du Fonzo Bo en forme d’hommage à cette grande figure théâtrale.

Si Eva Peron occupe une place centrale dans la carrière du metteur en scène, c’est qu’à sa création française, en 1970, Facundo Bo, son oncle, jouait le rôle-titre, et, qu’à sa suite, Marcial di Fonzo Bo, qui est aussi bon comédien, l’a lui-même interprété de nombreuses fois. Considérée par la presse et le pouvoir politique locaux comme une insulte à la mémoire de l’effigie Évita, la pièce, qui n’a rien d’historique, est un tombeau radicalement iconoclaste, portant aux nues une diva démythifiée, rongée par le cancer dans ses derniers feux.

L’œuvre sombre et farcesque est précédée de L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer. Totalement caractéristique du théâtre de Copi, follement libre, proche de l’absurde mais en plus trash, la pièce parle de transsexualité et d’infanticide, use d’un langage drolatique et putassier, décrit aussi une misère sociale et un enfermement moral saisissants. Un trio amoureux et délétère joue avec légèreté les pires atrocités, posté sous une pluie de flocons dans la banquise sibérienne encadré de béton armé qui évoque la déportation. Tout va très vite dans l’enchaînement de situations aucunement évasives et toujours féroces où se mêlent bas résille et fusil de chasse.

Les acteurs sont tous formidables. Le jeu très dessiné, à la fois précis et débordant, souligne comme il se doit le trait mais touche au plus près de la vérité des êtres dans leur outrance assumée. Ainsi, l’Eva Peron jouée par l’acteur chilien Benjamín Vicuña, sorte d’Appolon peroxydé, fait de la Sainte argentine une princesse capricieuse et shootée à la morphine, en simple culotte et longue fourrure, qui se révèle si seule et désespérée dans son sombre palais au milieu des tutus immaculées et des couronnes mortuaires. En contrepoint d’un destin aussi brutalement douloureux, un numéro de cabaret burlesque et morbide met en scène deux soubrettes faisant aussi bien tourner les Nippies que le plumeau dans un formidable intermède.

La chanson et le Music-hall occupent une place importante dans le spectacle qui traite de sujets glauques avec un amusement non dissimulé. Ainsi une insolite geisha fait une incroyable Carmen nippone. Le même travesti offre en guise d’entracte un flamboyant tour de chant. Tout l’univers tragicomique et décadent de Copi est là, jamais caricaturé, mais plutôt magnifié, condensé dans ses deux pièces puissantes et provocantes.

Christophee Candoni – www.sceneweb.fr

Eva Perón & L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer
De Copi
Mise en scène Marcial Di Fonzo Bo
Avec Carlos Defeo, Rodolfo De Souza, Gustavo Liza, Hernàn Franco, Rosario Varela, Juan Gil Navarro, Benjamìn Vicuña ou Marcial Di Fonzo Bo
Assistante à la mise en scène et surtitrage Crystal Shepherd-Cross
Costumes Renata Schussheim
Décor Oria Puppo
Lumières Bruno Marsol
Musique Étienne Bonhomme
Perruques Cécile Kretschmar
Régisseur son Pedro Fraguela
Production : Teatro Cervantes-Teatro nacional argentino, Comédie de Caen-CDN de Normandie. Avec le soutien de l’Institut Français et de l’ONDA
Spectacle en argentin (espagnol) surtitré français
Durée : Eva Perón : 1h – Entracte : 15mn – L’Homosexuel : 1h15

Comédie de Caen-CDN de Normandie
Théâtre d’Hérouville
02/10/2017 – 20h
03/10/2017 – 20h
06/10/2017 – 20h
07/10/2017 – 21h

du 11/10/2017 au 13/10/2017
TnBA – Bordeaux dans le cadre du FAB

du 17/10/2017 au 17/10/2017
Le Manège – Maubeuge

du 26/10/2017 au 28/10/2017
Teatro Español – Madrid

du 07/11/2017 au 09/11/2017
La Manufacture – Nancy

du 16/11/2017 au 18/11/2017
Théâtres des Célestins – Lyon

du 21/11/2017 au 22/11/2017
Théâtre de Nîmes

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *