Dimitris Papaioannou en lévitation avec The Great Tamer

The Great Tamer © Julian Mommert

Le chorégraphe grec Dimitris Papaioannou est pour la première fois programmé au Festival d’Avignon. The Great Tamer est une pièce sombre et humoristique, où les corps se décomposent comme par magie.

Sur un grand plateau incliné recouvert de plaques qui font penser à des ardoises, les dix danseurs creusent le sol de cette colline extravagante pour déterrer des corps, des ossements. Un homme allongé recouvert d’un drap fait penser au saint suaire. D’autres images christiques viennent à l’esprit pendant ce spectacle qui fait référence aux grands peintres que sont Le Greco, Magritte, Raphaël, Botticelli, Rembrandt. Formé aux Beaux-arts, Dimitris Papaioannou a d’abord été peintre et dessinateur de bandes dessinées avant de devenir chorégraphe.

The Great Tanner est une étude du corps au grand jour. Au rythme du Beau Danuble bleu la célèbre valse viennoise de Johann Strauss, largement ralentie et étirée à son maximum, Dimitris Papaioannou découpe les corps en plusieurs morceaux. Un corps reconstitué par six danseurs traverse la scène. C’est l’une des images les plus impressionnantes du spectacle. Quand un danseur enfonce le poing dans le corps rachitique d’une danseuse, on a vraiment l’impression qu’il entre dans la peau et perce les entrailles.

Un cosmonaute traverse le plateau et tient le Christ tendrement dans ses bras. Les corps d’hommes s’empilent dans un érotisme torride en offrant leurs fesses, leurs sexes, et leurs testicules au public. Une pluie de blé s’abat comme des flèches, des chaussures prennent racines dans le sol, on déterre des cadavres et des os. Et pourtant cette danse n’a rien de macabre, elle est légère et fantasmée, grâce aux images teintées de magie et d’illusion de Dimitris Papaioannou.

Stéphane CAPRON – www.sceneweb.fr

The Great Tamer
Conception et mise en scène Dimitris Papaioannou
Scénographie Tina Tzoka
Lumière Evina Vassilakopoulou
Arrangements musicaux Stephanos Droussiotis
Son Kostas Michopoulos, Giwrgos Poulios
Costumes Aggelos Mendis
Sculpture Nectarios Dionysatos
Peinture Maria Ilia
Avec Pavlina Andriopoulou, Costas Chrysafidis, Ektor Liatsos, Ioannis Michos, Evangelia Randou, Kalliopi Simou, Drossos Skotis, Christos Strinopoulos, Yorgos Tsiantoulas, Alex Vangelis
Production Onassis Cultural Centre (Athènes), 2WORKS
Coproduction Culturescapes Greece 2017 (Suisse), Dansens Hus Sweden, EdM Productions, Festival d’Avignon, Fondazione Campania dei Festival – Napoli Teatro Festival, Théâtres de la Ville de Luxembourg, National Performing Arts Center (Taiwan), Seoul Performing Arts Festival, Théâtre de la Ville/La Villette-Paris
Avec le soutien de Alpha Bank et pour la 71e édition du Festival d’Avignon : Centre culturel hellénique de Paris
durée 1h45

Festival d’Avignon 2017
19 20 21 22 | 24 25 26 JUILLET
À 15H
LA FABRICA

Du 20 au 23 mars 2018 au Théâtre de la Ville / La Villette
Le 29 mars 2018 Les Théâtres de la ville de Luxembourg

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *