Un plan de secours pour sauver les Chorégies d’Orange

Photo Philippe Gromelle

L’État et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ont apporté aux Chorégies d’Orange leur « soutien sans faille » pour finir la saison « en douceur », en attendant un audit qui doit faire le point sur la situation financière alarmante du festival d’ici à fin septembre. C’est ce qu’indique un communiqué des Chorégies d’Orange alors que l’on apprend que la Préfecture du Vaucluse va piloter un audit sur les finances du Festival.

« Les Chorégies d’Orange connaissent des difficultés financières depuis 2013 qui atteignent actuellement 1,5 million de déficit » pour un festival autofinancé à 80%, les subventions ne représentent que 900.000 euros sur près de 6 millions de budget.

« Il n’est plus question de cessation de paiement, l’État et la Région ont donné leur caution morale et trouvé une multitude de solutions pour nous permettre de passer en douceur les deux ou trois mois à venir », a expliqué le nouveau directeur Jean-Louis Grinda qui avait sonné l’alarme mardi, après le refus des banques de prêter à court terme ainsi qu’à moyen et long terme au Festival, qu’elles jugent trop fragile structurellement.

Les Chorégies, qui sont le plus ancien festival lyrique en France (1869) mais aussi le plus populaire avec ses 8.300 places dans le théâtre antique et ses diffusions à la télévision, ont accumulé un déficit de 1,5 million d’euros. Outre l’installation du surtitrage à son arrivée en 2016, une des premières mesures de Jean-­‐Louis Grinda fut de baisser le prix des places de 20%, ce qui a eu pour conséquence immédiate une hausse de la fréquentation de près de 23% en 2017.

Jean-Louis Grinda prévoit de faire revenir la danse la saison prochaine dans le théâtre antique avec les Ballets Béjart (« La Flûte enchantée »). Coté opéra, il proposera en 2018 le rare « Mefistofele » de Arrigo Boito et « Le Barbier de Séville », qui n’a jamais été donnée à Orange. Il espère aussi faire venir à Orange la diva italienne Cecilia Bartoli.

Stéphane CAPRON – www.sceneweb avec communiqué et agences

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *