Un comité de soutien d’artistes français demande la libération de Kirill Serebrennikov

Un comité de soutien d’artistes français vient de se constituer pour demander la libération du metteur en scène russe Kirill Serebrennikov assigné à résidence et soupçonné par le pouvoir russe de détournement de fonds publics. Une initiative de Didier Deschamps, directeur de Chaillot – Théâtre national de la Danse, d’Olivier Py, directeur du Festival d’Avignon, de David Bobée, directeur du Centre Dramatique National de Normandie-Rouen, d’Agnès Tricoire, avocate à la cour, déléguée de l’observatoire de la liberté de création, de Benoît André, secrétaire général de Chaillot – Théâtre national de la Danse, de Philippe Chamaux, directeur adjoint du Centre Dramatique National de Normandie-Rouen et d’André Markowicz, traducteur et poète. Ils entendent multiplier les actions auprès des autorités françaises et russes d’ici le procès de Kirill Serebrennikov qui doit se tenir le 10 octobre. Première étape pour le Comité de soutien, une pétition est en ligne.

Le comité de soutien rappelle que Kirill Serebrennikov est “l’un des plus fervents artisans de l’amitié franco-russe (…) le plus contemporain, le plus politique, le plus courageux. Kirill Serebrennikov est celui qui a reçu des menaces de mort, souvent ; celui qui, depuis tant d’années, essuie les calomnies d’une certaine presse liée au pouvoir russe ; il est celui qui a reçu des pressions politiques ou religieuses depuis tant d’années. Qu’il soit aujourd’hui combattu de cette façon là, la menace de prison pour des crimes qu’il n’a évidemment pas commis, est tout simplement ubuesque.

Les artistes français témoignent que les spectacles de Kirill Serebrennikov “ont bien été créés, qu’un programme copieux et exigent a bien été mis en place dans le cadre du projet Plateform, que des productions internationales ont été menées.” En mars 2014, le Studio 7 avait été invité à Chaillot pour présenter deux spectacles: Le Songe d’une Nuit d’été une mise en scène de Kirill Serebrennikov et Metamorphosis dans une mise en scène de David Bobée. En 2016 au Festival d’Avignon, Kirill Serebrennikov a présenté Les âmes mortes d’après Gogol.

Cette semaine à Berlin, Thomas Ostermeier et Marius von Mayenburg ont également lancé de leur côté une pétition internationale.

Stéphane CAPRON – www.sceneweb.fr

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *