Bovary, les films sont plus harmonieux que la vie de Cendre Chassanne

bovary

Le Théâtre des Halles accueille une adaptation originale du roman de Gustave Flaubert, Madame Bovary. Imaginé comme le scénario d’un film que Truffaut n’a jamais fait, le roman est disséqué pour en observer les images et les valeurs fondamentales.

Une nuit d’insomnie, une femme à l’air sévère (Cendre Chassanne) est installée à son grand bureau. Dans un coin, quelques livres et des valises. L’intérieur moderne d’une intellectuelle qui, pour occuper ses difficultés nocturnes, va adapter à la place de François Truffaut le film qui aurait été son chef d’œuvre : Madame Bovary !

On suit alors cette quête, à mi-chemin entre histoire fantastique, affabulations nocturnes et folie créative. Elle prend le roman, le découpe, le décompose, appelle au téléphone François Truffaut pour avoir son aval et son aide régulière, écrit des emails à Gustave Flaubert quand elle est en difficulté sur une scène. Elle les tutoie, leur parle, presse le roman pour en extraire le jus. On suit l’histoire, ses enjeux, des parallèles avec le monde moderne, le tout dans une esthétique contemporaine : la scène de bal se déroule en pleine lumières blanche sur fond d’électro et les passages les plus importants sont filmés et projetés directement depuis l’esprit de l’insomniaque !

Léon est décrit comme un « Ryan Gosling à la française » et Emma en 2016 serait certainement abonnée à Public et Closer. Au moins pour remplir les quizz !

Cendre Chassanne joue ce texte qu’elle a adapté et mis en scène avec Pauline Gillet comme un polar, une série de trois épisodes. On est pris entre roman réaliste et réalisation de la Nouvelle Vague, Truffaut lui-même ne comparait-il pas cinéma et littérature ? L’héroïne, en lutte avec son esprit, fait des liens, des ponts imaginaires où l’intrigue de Madame Bovary redouble de sens et de passion. Que l’on connaisse ou pas l’histoire de Flaubert, on est conquis et captivé.

Hadrien VOLLE – www.sceneweb.fr

Bovary, les films sont plus harmonieux que la vie
Mise en scène : Cendre Chassanne
Le texte est publié aux Éditions Rhubarbe
Texte, mise en scène et interprétation : Cendre Chassanne
Regards extérieurs : Jean-Baptiste Gillet et Isabelle Fournier
Co-mise en scène et jeu à l’écran : Pauline Gillet-Chassanne
Réalisation images : Octave Paute
Lumière : Sébastien Choriol
Costumes : Pauline Gillet Chassanne, Marie-Sol Camus
Son et régie : Edouard Alanio
Production Cie Barbès 35
Co-production Le Théâtre d’Auxerre, scène conventionnée
Coréalisation Théâtre des Halles et Cie Barbès 35
Le projet de recherche et d’écriture de Bovary a été soutenu par La Cité de la Voix à Vézelay, le Château de Monthelon (Montréal, France), Malévoz quartier Culturel (Suisse) et La Maison des Métallos (Paris)
La Cie Barbès 35 est soutenue la Région Bourgogne Franche Comté et par le Conseil départemental du Val-de-Marne
Remerciements aux lycéens, aux enseignants, à Maude Fillon, Patricia Sterlin, Jean-Baptiste Gillet, Isabelle Founier, Jean-Pierre Bonin
Durée 1h15

Maison des Métallos
MARDI 12 > DIMANCHE 17 SEPTEMBRE 17
mardi, mercredi, vendredi à 20h
jeudi, samedi à 19h
dimanche à 15h
24 novembre 2017 : Noisiel (77) – Auditorium Jean Cocteau, en partenariat avec La Ferme du Buisson, Scène nationale de Marne La Vallée. Tél : 01 64 62 77 00
14 décembre 2017 : Vaux-Le-Pénil (77) – La Ferme des Jeux. Tél : 01 64 71 91 20
18 janvier 2018 : Wissembourg (67) – La Nef / La Saline. Tél : 03 88 94 11 13
25 janvier 2018 : Théâtre de Thouars (79). Tél : 05 49 66 24 24
9 mars 2018 : Montbrison (49) – Théâtre des Pénitents. Tél : 04 77 96 39 16
15 et 16 février 2018 : Avignon (84) – Théâtre des Halles. Tél : 04 32 76 24 51
23 mars 2018 : Chevilly-Larue (94) – Théâtre André Malraux. Tél : 01 41 80 69 69

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *