De Séoul à Rennes, Arthur Nauzyciel bâtit un Empire des lumières et du sensible

Tout nouveau directeur du TNB, Arthur Nauzyciel lance le temps fort de l’automne rennais. En ouverture d’un festival rebaptisé et à la programmation emblématique du tournant artistique souhaité pour l’institution, il présente sa mise en scène subtile et envoutante du best-seller de Kim Young-ha L’Empire des lumières créée à Séoul avec des acteurs coréens.

Poreux des arts chorégraphiques et plastiques, le théâtre d’Arthur Nauzyciel invite à la contemplation de mondes feutrés et flottants, aussi étranges que délicats, où le réel se brouille dans la fragilité d’une atmosphère plane et ouatée. D’une mélancolie lancinante, la pièce commence sur un chant proche du murmure accompagné à la guitare. Les acteurs sont disposés autour d’une grande table de travail désordonnée. Leurs gestes, leurs déplacements, se feront lents et économes, quasi désincarnés. La musicalité de la langue et l’éloquence des silences soutiennent un jeu tendu mais tout intériorisé. On craint presque au commencement une aseptisation de l’émotion. C’est en vérité l’inverse qui se produit : celle-ci se déploie magistralement dans une forme théâtrale aussi bien hiératique qu’extatique. Il faut faire preuve de disponibilité et même d’abandon pour saisir l’intense beauté d’une telle proposition.

Caractérisés par un calme étal et une apparente placidité, les personnages dans un état proche de l’ataraxie révèlent leurs déchirures intimes. Celle-ci entre en écho avec la situation politique d’un territoire divisé. Le roman comme son adaptation théâtrale met en valeur la dualité des choses. Les acteurs eux-mêmes sont invités à raconter la manière dont ils entrevoient la fracture de leur pays.

Du roman, le spectacle propose une lecture resserrée sur le couple formé par Kiyeong et Mari portés par deux radieux interprètes. L’homme, campé par Jung Seung-Kil au charme trouble, est natif du nord et vit infiltré au sud de la Corée où il a construit son existence sur une fausse identité. Sa vie bascule lorsqu’il est fermement appelé à tout abandonner pour reprendre sa mission d’espion. Il doit obtempérer ou bien se rendre. Star du cinéma sud-coréen et partenaire d’Isabelle Huppert dans In Another Country, le film d’Hong Sang-Soo, l’actrice Moon So-Ri offre une présence lumineuse à sa malheureuse femme éperdue qui tente de se consoler entre les bras lascifs de jeunes étudiants dans un hôtel borgne.

Leur quotidien, simple et ordinaire, est rendu grand et beau par l’usage maximaliste de la vidéo. D’une beauté époustouflante, les images projetées sur de hauts pans de murs gris donnent à voir la ville, la rue, les habitations, la reconstruction d’un monde uniforme dont la banalité se voit transcendée lorsque la caméra s’immisce dans les interstices d’instants faits de pure intimité.

Plus la représentation progresse, plus le sensible affleure, jusqu’à la scène finale qui est une des plus belles scènes d’amour jamais vues au théâtre. Le drame se teinte d’un sentimentalisme maîtrisé pour donner à voir la séparation douloureuse mais sans heurts du couple. L’un et l’autre, côte à côte, main dans la main et pourtant murés dans une immense et indicible solitude, demeurent désormais irréconciliables. C’est magnifique et bouleversant.

Christophe Candoni – www.sceneweb.fr

L’empire des lumières
Avec
Hyun-Joon JEE Kiyeong
So-Ri MOON Mari
Seng-Gil JUNG Pil
Dong-Tak YANG Park
Young-Mi YANG So-Ji
Han KIM Wi
Chung-Hoon KIM Ko
Hong-Jae LEE Panda
Texte: Kim Young-ha; mise en scène: Arthur Nauzyciel; adaptation: Valérie Mréjen et Arthur Nauzyciel; décor: Riccardo Hernandez; lumière et design vidéo: Ingi Bekk; réalisation, image et montage vidéo: Pierre-Alain Giraud; son: Xavier Jacquot; costumes: Gaspard Yurkievich
Production
Théâtre national de Corée (NTCK)
Coproduction
CDN Orléans/Loiret/Centre
Avec le soutien de l’Institut Français dans le cadre de l’Année France-Corée 2015-2016
Création/Coproduction
CDN Orléans/Loiret/Centre
Spectacle en coréen surtitré en français

Durée : 2h

Théâtre National de Bretagne
JEU 09 11 20h00
VEN 10 11 20h00
SAM 11 11 18h00
DIM 12 11 18h00
MAR 14 11 20h00
MER 15 11 20h00
JEU 16 11 19h30
VEN 17 11 20h00
SAM 18 11 18h00

La Comédie de Clermont-Ferrand
22 11 – 24 11 2017

Bobigny, MC93
05 12 – 10 12 2017

2 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] L'empire des lumières de Kim Young-ha adapté par Valérie Mréjen et Arthur Nauzyciel. Tout nouveau directeur du TNB, Arthur Nauzyciel lance le temps fort de l’automne rennais. En ouverture d’un festival rebaptisé et à la programmation emblématique du tournant artistique souhaité pour l’institution, il présente sa mise en scène subtile et envoutante du best-seller de Kim Young-ha L’Empire des lumières créée à Séoul avec des acteurs coréens. Poreux des arts chorégraphiques et plastiques, le théâtre d’Arthur Nauzyciel invite à la contemplation de mondes feutrés et flottants, aussi étranges que délicats, où le réel se brouille dans la fragilité d’une atmosphère plane et ouatée. […]

  2. […] L'empire des lumières de Kim Young-ha adapté par Valérie Mréjen et Arthur Nauzyciel. Tout nouveau directeur du TNB, Arthur Nauzyciel lance le temps fort de l’automne rennais. En ouverture d’un festival rebaptisé et à la programmation emblématique du tournant artistique souhaité pour l’institution, il présente sa mise en scène subtile et envoutante du best-seller de Kim Young-ha L’Empire des lumières créée à Séoul avec des acteurs coréens. Poreux des arts chorégraphiques et plastiques, le théâtre d’Arthur Nauzyciel invite à la contemplation de mondes feutrés et flottants, aussi étranges que délicats, où le réel se brouille dans la fragilité d’une atmosphère plane et ouatée. D’une mélancolie lancinante, la pièce commence sur un chant proche du murmure accompagné à la guitare. […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *