L’envol de Bouchra Ouizguen

© Hasnae El Ouarga

© Hasnae El Ouarga

Corbeaux performance pour une vingtaine d’interprètes signée de la marocaine Bouchra Ouizguen restera un des moments forts de cette Biennale de Danse à Lyon. A retrouver en tournée francilienne et à Bordeaux.

En quelques pièces qui sont autant de manifestes Bouchra Ouizguen a imposé son travail intransigeant – et pour certains dérangeant. Madame Plaza ou plus récemment Ottof donnaient à voir des femmes entières, des corps différents, des bribes d’amour et de colère. Corbeaux est d’une autre trempe même si il existe un fil tissé entre chaque création. Créée sur le parvis de la gare de Marrakech en 2014 cette performance au départ unique s’est retrouvée programmée au Kunsten de Bruxelles l’année suivante. Et aujourd’hui en France.

Bouchra Ouizguen travaillait à cette époque sur les rituels de transe des confréries Issawas. “Les rituels ne sont pas désuets dans ma culture, c’est au contraire quelque chose de très actuel. C’est très impressionnant ce qui reste en nous après ces nuits-là” commente l’artiste. A Lyon c’est dans l’amphithéâtre des Trois Gaules que le public avait rendez-vous avec ces Corbeaux. Soit une vingtaine d’interprètes de noir vêtu, fichu blanc sur la tête. Elles se disposent sur une place imaginaire et commencent leur “danse”, un simple mouvement de tête de haut en bas. Et un cri répété. Ce chant sans mélodie, entre bruit d’oiseaux et plainte, devient la matière même de cette performance.

On reconnaît dans les participantes quelques unes des solistes fétiches de Bouchra Ouizguen. Cette dernière invitera les spectateurs à rejoindre le cœur de Corbeaux, chacun circulant au milieu des performeuses. Le choc vient de ce déplacement, de cette proximité. Bouchra Ouizguen cherche toujours la frontière entre la sagesse et la folie. Avec Corbeaux elle est au plus près des deux.

Philippe Noisette – www.sceneweb.fr

Corbeaux
Concept, direction artistique, Bouchra Ouizguen
Avec Kabboura Aït Ben Hmad, Fatéma El Hanna, Halima Sahmoud, Fatna Ibn El Khatyb, Khadija Amrhar, Zahra Bensalem, Malika Soukri, Noura Oujoute, Hasnae El Ouarga, Mariam Faquir, Milouda El Maataoui et un groupe de femmes constitué par le Nouveau théâtre de Montreuil
Production Compagnie O // Production déléguée des présentations franciliennes Nouveau théâtre de Montreuil, centre dramatique national // Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings // Coproduction et coréalisation Nouveau théâtre de Montreuil, centre dramatique national ; Festival d’Automne à Paris // Avec le soutien d’Arcadi Île-de-France // Avec le soutien à la production de l’Institut Français du Maroc // Avec le soutien de l’Onda // Spectacle créé le 27 février 2014 à la Biennale d’Art Contemporain de Marrakech

Tournée dans le cadre du Festival d’Automne 2016
CND Centre national de la danse
24 et 25 septembre
Centre Pompidou
1 octobre
Théâtre Paul Éluard de Choisy-le-Roi, scène conventionnée pour la diversité linguistique
6 octobre
Nouveau théâtre de Montreuil, centre dramatique national
8 octobre
T2G – Théâtre de Gennevilliers
15 et 16 octobre
Musée du Louvre
17 octobre
22 octobre FAB Festival International des Arts de Bordeaux ( www.fab.festivalbordeaux.com)

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *