A bas Price

Rodolphe Dana présente sa nouvelle création en tant que directeur du CDN – Théâtre de Lorient, une adaptation de Price de Steve Tesich, un roman d’apprentissage sur le renoncement au cœur de l’Amérique industrielle dont on n’a pas senti la traduction dramatique sur le plateau.

Nous sommes dans la banlieue de Chicago, dans les années 60. Dans le gymnase de son université, Price commente son échec à une compétition sportive avec son entraîneur. Au sol sont tracées les lignes d’un terrain de basket ; une structure en métal et quelques bancs en bois sont les seuls éléments d’une scénographie rudimentaire.

Ce qui frappe d’entrée, c’est la banalité du caractère des personnages, dans cette Amérique populaire. On se dit qu’ils vont se densifier au fur et à mesure, mais rien ne vient. Tout reste en surface, et on sent les comédiens un peu perdus dans cette matière faible, qui ne nous a pas donné envie de lire le roman. La forme n’est pas très captivante, et même si l’on sent la lente descente aux enfers de chacun des protagonistes, on assiste à une succession de clichés.

Price semble être un roman à tiroirs, dont on aurait aimé fouiller les recoins. Mais il se dégage peu d’émotion sur le plateau. On a du mal à se sentir transporter dans le Chicago des années 60.

Antoine Kahan, l’ancien gymnaste passé par l’école du Théâtre National de Strasbourg met pourtant beaucoup de sincérité dans la confection du rôle-titre, tout comme Lionel Lingelser, méconnaissable dans le rôle de Larry, les cheveux décolorés. Le co-fondateur de la compagnie Munstrum Théâtre avec Louis Arene dont on a adoré dans le off son adaptation du texte de Marius Von Mayenburg Le Chien, la nuit et le couteau, électrise certains moments du spectacle, mais ils sont trop rares.

Stéphane CAPRON – www.sceneweb.fr

Price de Steve Tesich
Mise en scène de Rodolphe Dana
Avec Simon Bakhouche, Grégoire Baujat,Inès Cassigneul, Rodolphe Dana, Françoise Gazio, Antoine Kahan, Lionel Lingelser
Texte Steve Tesich (Editions Monsieur Toussaint Louverture) ; création collective dirigée par Rodolphe Dana ; traduction Jeanine Hérisson ; adaptation / dramaturgie Rodolphe Dana, Nadir Legrand ; scénographie / costumes Katrijn Baeten, Saskia Louwaard ; lumières Valérie Sigward, assistée de Wilfried Gourdin ; son Jefferson Lembeye
Production Théâtre de Lorient, Centre dramatique national
Coproduction Collectif Les Possédés ; Théâtre de Nîmes scène conventionnée pour la danse contemporaine ; Châteauvallon, Scène nationale ; Le Bateau Feu – Scène Nationale Dunkerque.
Durée: 2h

CDDB de Lorient
6 – 12 Nov 2017

Du jeu. 16/11/17 au sam. 02/12/17
Gennevilliers
T2G

Du mar. 05/12/17 au sam. 09/12/17
Lille
Théâtre du Nord

Du mer. 10/01/18 au mer. 17/01/18
Toulouse
Théâtre Garonne

Du mar. 27/02/18 au ven. 02/03/18
Bordeaux
TNBA

Le 07/04/2018 20:30
Nogent-sur-Marne
La Scène Watteau

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *