Saison 2017/2018 de l’Odéon Théâtre de l’Europe : les classiques revisités

Les abonnés de l’Odéon Théâtre de l’Europe ont reçu hier dans leur boîte aux lettres un premier aperçu de la saison 2017/2018. Elle débutera par une reprise des Particules Élémentaires de Julien Gosselin à partir du 12 septembre à l’Odéon-6ème.

Deux versions des Trois Sœurs de Tchekhov sont présentées, une en russe, une en anglais. Timofeï Kouliabine, l’enfant terrible de la scène moscovite fera ses grands débuts en France. Il a déchainé les foudres de l’Église orthodoxe en 2015 avec sa version de Tannhäuser de Wagner qui a provoqué le licenciement du directeur du théâtre de Novossibirsk. On pourra découvrir son spectacle en octobre à Berthier. Et en novembre à l’Odéon, place à celle de Simon Stone.

Beaucoup de classiques à l’affiche de cette saison 2017/2018 avec L’Avare dans une mise en scène de Ludovic Lagarde – le directeur de la Comédie de Reims avec Laurent Poitrenaux. Stéphane Braunschweig, le directeur de l’Odéon s’attaque au MacBeth de Shakespeare et Célie Pauthe – directrice du CDN de Besançon à Bérénice de Racine.

Après le succès de Nobody, la future création de Cyril Teste est très attendue. Il va monter Festen, la pièce de Thomas Vinterberg et Mogens Rukov dans l’adaptation française de Daniel Benoin. Création à la Scène Nationale de Bonlieu à Annecy, puis direction Berthier en novembre. Dans la même veine de ce théâtre qui utilise avec brio les nouvelles technologies, le public parisien pourra découvrir l’étonnant The Encounter de Simon McBurney vu en 2016 à Montpellier au Printemps des Comédiens. C’est du théâtre féérique et sonore. Simon McBurney raconte avec frénésie pendant deux la vie des indiens d’Amazonie à travers le regard d’un européen. Il est seul en scène et les spectateurs l’écoutent dans un casque avec un environnement sonore époustouflant. La brésilienne Christiane Jatahy, artiste associée de l’Odéon va présenter Ithaque – Notre Odyssée 1 d’après Homère (ce qui laisse présager qu’il y aura d’autres épisodes) en mars 2018 à Berthier.

Deux spectacles du Festival d’Avignon font partie de la programmation. Tristesses d’Anne-Cécile Vandalem (présenté lors de la 70ème édition) et Saïgon de Caroline Guiela Nguyen qui sera créé en juin à Valence dans le cadre du festival Ambivalence(s) et au 71e Festival d’Avignon au Gymnase du Lycée Aubanel.

Stéphane CAPRON – www.sceneweb.fr

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *